Prochainement

Vendredi 22 novembre 2019
Bâtiment N - Rennes 2 / Salle S3 bât. Sequoia - EHESP

Ateliers de la recherche #4

groupe_travail

 

Les prochains « Ateliers de la recherche #4 » auront lieu le vendredi 22 novembre 2019.

Programme de la journée

** Matin - Bâtiment N de Rennes 2 **

9h30-12h30 : Discussions croisées de textes en cours d’écriture (demi-chapitre de thèse, un article non publié, un projet de recherche en cours, ou autre...) (en petits groupes). Merci aux volontaires de nous informer (Gildas Brégain et Clémentine Comer) de leur participation et d’indiquer le type de production envisagé.

** Après-midi - Salle S3 bât. Sequoia de l’EHESP **

 14h-14h45 - Tom Chevalier

« Jeunesse et action publique : au-delà du secteur »

 14h45-15h30 - Jeanne Chauvel

« Les enjeux de désectorisation dans les politiques routières » 

Pause : 15h30-15h45

15h45-16h30 > Suzanne Quintin

« Les politiques transectorielles d’égalité entre les femmes et les hommes. Quels enjeux à l’échelle locale ? »

Enfin, afin de prévoir le repas du midi, qui aura lieu dans le hall du bât. Germaine Tillion de l’ EHESP, merci de nous indiquer au plus vite votre présence en remplissant le framadate suivant : https://framadate.org/G4OX7KoJ6q7WxiyJ

 

Motion sur la loi ORE votée en AG exceptionnelle le 27 mars 2018

19 avril - convergences - 0181-1

L’UMR Arènes tient à manifester son inquiétude face à la loi ORE, relative à l’Orientation et la Réussite des Étudiants.

En mettant fin au principe d’égalité d’accès au service public de l’enseignement supérieur pour tou-te-s les bachelier-e-s et en accentuant l’effritement du cadrage national des diplômes par l’instauration d’attendus locaux, cette loi viendra renforcer les inégalités d’accès aux études supérieures ainsi que la mise en concurrence délétère des universités.

En outre, alors que les universités pâtissent d’un manque flagrant de moyens financiers et humains, la loi ORE prolonge la politique d’austérité imposée à l’enseignement supérieur et la recherche depuis des années avec en perspective une dégradation accrue des conditions d’études des étudiant-e-s comme des conditions de travail des personnels des universités.

Enfin, la mise en œuvre de cette loi a démarré dans la précipitation et l’opacité, alors même qu’elle n’était alors qu’à l’état de projet et faisait l’objet d’un recours devant le Conseil d’État.

L’UMR Arènes est donc solidaire des initiatives consistant à ne pas participer à la mise en place de la loi ORE et appelle à son retrait afin de créer les conditions d’une réflexion sereine pour l’élaboration d’une autre politique universitaire, à même de permettre l’accueil et la réussite de tou-te-s les étudiant-e-s.

Réalisation : Yann Le Sager - Zen At Work/Studio Ricom