Gilles Richard

Professeur des universités

Axe(s) de recherche

  • histoire politique de la France contemporaine
  • partis et systèmes partisans
  • droites et gauches
  • classes dirigeantes
  • organisations patronales

Mots-clés

Droites - Partis - Classes dirigeantes

Cursus

Né le 14 mars 1956, à Paris XIIIe

Études, de la 6e à la khâgne, au lycée Henri IV, à Paris.

Entrée à l’École normale supérieure de Saint-Cloud en 1976.

Agrégation d’histoire en 1978.

Service militaire (1978-1979) au collège militaire de Saint-Cyr-l’École (78) comme professeur-appelé du contingent.

DEA d’histoire contemporaine à Paris X-Nanterre, sous la direction de René Rémond, soutenu en 1980 : Les sources de l’histoire du RPF, 1947-1953 (mention « Très bien »).

Mis à la disposition du recteur de Lille en septembre 1981 puis titularisé dans l’académie de Lille, j’ai enseigné l’histoire et la géographie dans les lycées techniques Edmond Labbé à Douai (59) en 1981-1982, puis Louis Pasteur à Hénin-Beaumont (62), de 1982 à 1990. Participant à plusieurs projets pédagogiques destinés aux élèves en difficulté, régulièrement professeur principal en 2de TSA-Productique, j’ai été nommé conseiller pédagogique en 1986.

De 1988 à 1990, j’ai animé un groupe de préparation au CAPES interne d’histoire-géographie pour les districts de Lens / Hénin-Beaumont / Carvin.

Muté en 1990 au lycée d’enseignement général et technologique Grandmont à Tours, j’y ai enseigné de septembre 1990 au 31 janvier 2000, surtout dans les sections technologiques industrielles (3/4 de mon service) mais aussi en Terminale L ou ES, selon les années. Participation à divers projets pédagogiques (par exemple, comme professeur principal dans une 2de TSA-Productique composée uniquement de redoublants, en 1998-1999, et de septembre 1999 à janvier 2000). Conseiller pédagogique.

Inscrit dès 1980 en thèse de doctorat d’État sous la direction de René Rémond (Le RPF de 1947 à 1953), j’ai abandonné mon travail de recherche quand je suis devenu professeur de lycée. En 1986, j’ai décidé de reprendre la recherche, dans le cadre de l’ancien régime des thèses, en modifiant mon sujet (Le CNIP de 1948 à 1962), cela sous la direction de Claude Willard à Paris VIII puis, dès 1990, sous celle de Serge Berstein à Sciences Po Paris.

Soutenance le 12 octobre 1998 à Sciences Po Paris, avec la mention « Très honorable » à l’unanimité du jury qui était composé de René Rémond (président de la FNSP / président du jury), Serge Berstein, Sylvie Guillaume (Bordeaux-III), Gilles Le Béguec (Paris-X), Jean-François Sirinelli (IEP de Paris) et Serge Wolikow (Bourgogne).

Chargé de cours (en plus de mon service de professeur agrégé en lycée) à l’Université François Rabelais de Tours en 1998-1999, puis à l’IEP de Rennes au premier semestre de l’année universitaire 1999-2000, je suis devenu professeur des Universités à compter du 1er février 2000, en poste à l’Institut d’études politiques de Rennes où j’ai effectué un service complet d’enseignement pendant 14 ans et demi.

L’essentiel de ma tâche sur le plan pédagogique a été de rebâtir une formation en histoire, réduite à 100 heures au total après le départ de Michel Denis, non remplacé pendant deux ans. En 2009, la formation en histoire atteignait environ 1 000 heures EHTD sur cinq années. En 2008, Luc Capdevila (Rennes 2) et moi avons créé, dans le cadre du master « Histoire » de Rennes 2, un parcours recherche de master 2, « Histoire et relations internationales et interculturelles », associant Rennes 2 et l’IEP – au départ, à parité. Entre 50 et 60 étudiants par an en moyenne.

Responsable pédagogique des étudiants étrangers (60 à 80 en moyenne chaque année) de 2000 à 2005, je suis devenu en 2004 directeur adjoint de l’IEP de Rennes, chargé des études (mandat de 2004 à 2009). À ce titre, j’ai notamment piloté la refonte complète des maquettes (toutes les disciplines), dans le cadre du passage de la scolarité de 4 à 5 ans dans les IEP – occasion de repenser la formation dans son ensemble – et j’ai coordonné la création d’un concours commun à 2 (Rennes-Toulouse) puis à 6 IEP de région (7 aujourd’hui), équivalent par le nombre de places offertes et le nombre de candidats, au concours de l’IEP de Paris et ses antennes régionales. Membre du Conseil d’administration de 2004 à 2014. Membre de la Commission scientifique de 2004 à 2014. Président de la Commission de discipline de 2005 à 2014.

Membre du CRAPE (Centre de recherche sur l’action politique en Europe-UMR 6051) et du CHRISCO (Centre de recherches historiques de l’Ouest-UMR 6040) jusqu’en 2005, puis membre du CRAPE et membre associé au CERHIO (Centre de recherches historiques de l’Ouest-UMR 6258) de 2005 à 2014. Membre du Conseil de laboratoire du CRAPE et responsable du pôle « Vie politique ».

En 2014, j’ai demandé ma mutation à l’Université Rennes 2. J’y effectue un service complet (en L2, L3, M1, M2 et SUED) et responsable du parcours de master 2 « HRII », rebaptisé à la rentrée 2017 « relations internationales, mondialisations et interculturalités » (« RIMI »)

Membre d’Arènes-UMR CNRS 6051 à compter du 1er janvier 2017

Thèmes de recherche et points forts

Partis politiques français au XXe siècle, système partisan, classes dirigeantes et partis de droite

Enseignement

  • cours sur la France 20e-21e siècles
  • la Chine 19e-20e
  • histoire de la construction européenne
  • séminaire de master (relations internationales) + direction du parcours de master "relations internationales, mondialistions et interculturalités" (RIMI, Rennes 2, en association avec IEP Rennes)

Principales publications

1 - Ouvrages

  • (1) Le Centre national des indépendants et paysans de 1948 à 1962, ou l’échec de l’union des droites françaises dans le parti des modérés, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion / ANRT, 1999, 899 pages
  • (2) Mai-68… et après ? Une nouvelle donne politique, Bordeaux, CRDP d’Aquitaine (Collection « Histoire de notre temps »), 2008, 344 pages + un CDRom
  • (3) Histoire des droites en France, de 1815 à nos jours, Paris, Perrin, sortie le 1er mars 2017, 592 pages

2 - Direction de 13 ouvrages collectifs

  • (1) Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) La recomposition des droites françaises à la Libération, 1944-1948, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2004
  • (2) Olivier DARD et Gilles RICHARD (dir.) Les permanents patronaux : éléments pour une histoire de l’organisation patronale dans la première moitié du XXe siècle, Metz, Centre de recherche Histoire et Civilisation de l’Europe occidentale, 2005 / 2e édition revue et augmentée, Metz, CRULH, 2013
  • (3) Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) Les partis et la République. La recomposition du système partisan, 1956-1967, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2007
  • (4) Gilles MORIN et Gilles RICHARD (dir.) Les deux France du Front populaire. Chocs et contre-chocs, 1934-1940, L’Harmattan (collection « Des poings et des roses / Fondation Jean Jaurès »), 2008
  • (5) Tudi KERNALEGUENN, François PRIGENT, Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) Le PSU vu d’en bas. Un parti dans les régions : réseaux sociaux, mouvement politique, laboratoire d’idées (années 1950 – années 1980), Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2009
  • (6) Bruno BENOIT, Christian CHEVANDIER, Gilles MORIN, Gilles RICHARD et Gilles VERGNON (dir.) À chacun son Mai ? Le tour des France de mai-juin 1968, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2011
  • (7) Olivier DARD et Gilles RICHARD (dir.) Les droites et l’économie en France au XXe siècle, Riveneuve éditions, 2011
  • (8) Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) Les partis à l’épreuve de 68. L’émergence de nouveaux clivages, 1971-1974, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2012
  • (9) Christian BOUGEARD, Vincent PORHEL, Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) L’Ouest dans les années 68, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2012
  • (10) Bernard LACHAISE, Gilles RICHARD et Jean GARRIGUES (dir.) Les territoires du politique. Hommages à Sylvie Guillaume, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire »), 2012
  • (11) Julie BOUR, Lydiane GUEIT-MONTCHAL, Olivier DARD et Gilles RICHARD (dir.) Louis Jacquinot, un indépendant en politique, Presses universitaires de Paris-Sorbonne (collection « Contemporains », 2013
  • (12) Gilles RICHARD, Sylvie GUILLAUME et Jean-François SIRINELLI (dir.) Histoire de l’UDF. L’Union pour la démocratie française, 1978-2007, Presses universitaires de Rennes (collection « Histoire », série « Histoire politique de la France contemporaine »), 2013
  • (13) Gilles RICHARD et Sylvie OLLITRAULT (dir.) L’alternance et la première « cohabitation » vues des régions, 1984-1988, Presses universitaires de Rennes, sortie prévue en mars 2017

3 - 17 articles dans des  revues à comités de lecture

  • (1) « La droite en 1947 », Cahiers d’histoire de l’IRM, n°13, 1983, p. 41-55
  • (2) « Les partis de droite et la société française à travers les élections pendant la IVe République. Quelques hypothèses de travail », Cahiers d’histoire de l’IRM, n°22, 1985, p. 67-96
  • (3) « La droite et ses relais à la Libération », Cahiers d’histoire de l’IRM, n°34-35, 1988, p. 46-52
  • (4) « De Gaulle, 1940 », Revue de la Société de littérature du Nord, n° 14, décembre 1989, p. 55-64
  • (5) « Les modérés du Nord entre le MRP et le RPF. De l’Union de républicains du Nord au Centre départemental des indépendants et paysans (1945-1952) », Revue du Nord, tome LXXXI, n°331, juillet-septembre 1999, p. 581-598
  • (6) « La renaissance de la droite modérée à la Libération. La fondation du CNIP », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 65, janvier-mars 2000, p. 59-69
  • (7) « La Loire-Inférieure sous la IVe République : un bastion de la droite ´modérée´ », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, tome 107, 4e trimestre 2000, p. 121-148
  • (8) « Les modérés dans les Basses-Pyrénées pendant la IVe République : structuration partisane et enracinement durable », Annales du Midi, tome 113, n° 235, juillet-septembre 2001, p. 339-360
  • (9) « Parti paysan et société rurale dans la France d’après guerre. L’exemple du Cantal (1945-1962) », Histoire et Sociétés Rurales, n° 16, 2e semestre 2001, p. 141-176
  • (10) « Claude-Joseph Gignoux : une biographie exemplaire ? Réflexions sur les relations entre stratégies patronales et stratégies partisanes à droite, de 1936 à la Libération », Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, tome 109, 3e trimestre 2002, p. 141-156
  • (11) « René Coty, le président mal élu », L’Histoire n° 282, décembre 2003, p. 14-15
  • (12) « Parlement et parlementaires au cœur de la stratégie politique des ‘modérés’ : le cas du CNIP sous la IVe République », Parlements[s], n° 3, 2005, p. 77-93
  • (13) « Droites et gauches dans la vie politique française. Réflexions sur un affrontement pluriel », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 90, avril-juin 2006, p. 155-167
  • (14) « Le destre contro il Fronto popolare. Le ricerche dell’ultimo decennio », Passato e presente, anno XXV (2007), n° 71, p. 123-133
  • (15) « Conclusion » de « Les voies ‘De Gaulle’ en France. Le Général dans l’espace et les mémoires des communes » (sous la dir. de Philippe Oulmont), Cahiers de la Fondation Charles de Gaulle, n°17, p. 233-235.
  • (16) « Un homme politique oublié : Roger Duchet et le centre-droit », Commentaire, n°136, Hiver 2011-2012, p. 953-963
  • (17) « Patronat et politique. Comment défendre les intérêts patronaux dans le cadre de la République ? », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 114, avril-juin 2012, p. 153-170

 4 - 34 notices biographiques de députés (Dictionnaire des parlementaires, réalisé sous la direction du service des archives de l’Assemblée nationale)

  • Notices biographiques (10) dans le dernier volume du Dictionnaire des parlementaires de la IVe République, La Documentation française, 2008 : Hippolyte Ramel, Louis Richier, Georges Rolland, Jacques Roulleaux-Dugage, René Rousselot, Julien Tardieu, Emmanuel Temple, Raoul Tracol, Henri Trémolet de Villers, Pierre Vitter
  • Notices biographiques (10) pour le Dictionnaire des parlementaires de la Ve République en 2009 : Henry Bergasse, Louis Christiaens, Pierre Courant, Jacques Fourcade, Raymond Joyon, Félix Kir, Paul Reynaud, Marcel Roclore, Jean Sourbet, Louis Van Haecke
  • Notices biographiques (14) pour le Dictionnaire des parlementaires de la Ve République en 2010 : Marcel Anthonioz, André Bégouin, André Chareyre, Pierre Coulon, Léonce Franco, Pierre Hénault, Jacques Gavini, Antoine Guitton, Michel Jacquet, Jean Legaret, Jean Millin de Grandmaison, Henry Orrion, Michel Peytel, Joseph Pindivic

5 - 55 contributions à 40 ouvrages collectifs

  • (1) « Introduction » et
  • (2) « La vie politique et sociale de 1968 à 1981 »), dans Jean ELLENSTEIN (dir.) Histoire de la France contemporaine, tome 8 : 1968-1981, Livre Club Diderot, 1981, p. 11-14 et 15-67
  • (3) «La France depuis 1968 », dans Serge WOLIKOW (dir.) Histoire du temps présent, 1939-1982, Messidor-Éditions sociales, 1982. Réédition revue et augmentée : Histoire du temps présent, de 1939 à nos jours, 1986, p. 144-153
  • (4) « L’élection présidentielle de 1974 : un événement », dans Serge BERSTEIN, René RÉMOND et Jean-François SIRINELLI (dir.) Les années Giscard. Institutions et pratiques politiques, 1974-1978, Fayard (Nouvelles études contemporaines), 2003, p. 15-33
  • (5) « Les centristes pendant le ‘moment giscardien’ : du Centre des démocrates sociaux à l’Union pour la démocratie française (1974-1978) », dans Sylvie GUILLAUME (dir.) Le centrisme en France aux XIXe et XXe siècles : un échec ? , Bordeaux, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 2005, p. 153-166
  • (6) « Les sources de l’histoire des partis politiques français au XXe siècle. Archives privées, archives publiques », dans François ROUQUET (dir.) L’exploitation scientifique des archives, Rennes, Éditions Apogée (Méthodes de recherche en sciences humaines et sociales), 2005, p. 33-44
  • (7) « Comment devient-on permanent patronal dans années vingt ? L’exemple de Claude-Joseph Gignoux » et
  • (8) « Conclusion », dans Oliver DARD et Gilles RICHARD (dir.) Les permanents patronaux : éléments pour l’histoire de l’organisation du patronat en France dans la première moitié du XXe siècle, CRULH, 2005, p. 93-108, réédition revue et augmentée 2013
  • (9) « Industriels et partis de droite en France, de la Grande Guerre aux années quatre-vingt : essai d’approche globale », dans Dominique BARJOT et al. (dir.) Industrie et politique en Europe occidentale et aux États-Unis (XIXe – XXe siècles), Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2005, p. 177-189
  • (10) « Les ‘modérés’ : un objet d’étude insaisissable et rebutant ? », dans les Mélanges offerts à Serge Berstein, Fayard, 2006, p. 79-85
  • (11) « Du travail à l’emploi. Une nouvelle approche du monde du travail à l’ère du chômage de masse, 1974-1981 » dans Serge BERSTEIN, René RÉMOND et Jean-François SIRINELLI (dir.) Les années Giscard. Les réformes de société, Armand Colin, 2007, p. 145-159
  • (12) « 1958 en perspective. Pour une réévaluation du rôle des partis dans la naissance de la Ve République » et
  • (13) « Le Parti communiste français de 1956 à 1967 : crise et renouveau » dans Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) Les partis et la République. La recomposition du système partisan, 1956-1967, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2007, p. 9-18 et p. 115-123
  • (14) « Droites parlementaires et PME : les mutations d’une relation privilégiée depuis 1945 » dans Sylvie GUILLAUME et Michel LESCURE (dir.) Les PME dans les sociétés européennes de 1880 à nos jours. Pouvoir, représentation, action,  Bruxelles, Peter Lang, 2008, p. 101-112
  • (15) « Introduction » et
  • (16) « Les droites contre le Front populaire. Essai de bilan des recherches depuis dix années » dans Gilles MORIN et Gilles RICHARD (dir.) Les deux France du Front populaire. Chocs et contre-chocs, 1934-1940, L’Harmattan (Des poings et des roses / Fondation Jean Jaurès), 2008, p. 7-9 et p. 63-72
  • (17) « Valéry Giscard d’Estaing » dans Jean GARRIGUES (dir.) La France de la de la Ve République, 1958-2008, Armand Colin, 2008, p. 165-170
  • (18) « Georges Pompidou et la question sociale en mai 1968 » dans Bernard LACHAISE et Sabrina TRICAUD (dir.) Georges Pompidou en Mai 1968, Bruxelles, PIE Peter Lang, 2009, p. 39-48
  • (19) « Conclusion générale : Laurent Bonnevay, un centriste ? » dans Bruno BENOÎT et Gilles VERGNON (dir.) Laurent Bonnevay. Le centrisme, les départements et la politique, Lyon, Éditions Stéphane Bachès, 2009, p. 248-252
  • (20) « Alternances et cohabitations : la mutation du système partisan français à l’aube du XXIe siècle » dans Jean GARRIGUES, Sylvie GUILLAUME et Jean-François SIRINELLI (dir.) Comprendre la Ve République, PUF, 2010, p. 139-151
  • (21) « L'élection présidentielle des 26 avril et 10 mai 1981 : fin ou péripétie de la 'société libérale avancée' ? » dans Serge BERSTEIN et Jean-François SIRINELLI (dir.) Les années Giscard. 1978-1981 : les institutions à l'épreuve ?, Armand Colin, 2010, p. 89-104
  • (22) « Le CNIP face à la décolonisation : entre refus, désarroi et instrumentalisation politique (1948-1958) » dans Laurent JALABERT, Bertrand JOLY et Jacques WEBER (dir.) Les élections législatives et sénatoriales Outre-mer, 1848-1981, Les Indes savantes, 2010, 295-307
  • (23) « Claude-Joseph Gignoux »
  • (24) « Au Parlement : représentation et lobbying » et
  • (25) « Les droites libérales et le patronat » dans Jean-Claude DAUMAS (dir.) Dictionnaire historique des patrons français, Flammarion, 2010, p. 324-326, p. 1186-1191 et p. 1214-1219
  • (26) « Introduction » et
  • (27) « Les giscardiens et le moment 68 : les libéraux à l'offensive (1968-1974) » dans Bruno BENOIT, Christian CHEVANDIER, Gilles MORIN, Gilles RICHARD et Gilles VERGNON (dir.) À chacun son Mai ? Le tour des France de mai-juin 1968, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2011, p. 7-11 et p. 353-363
  • (28) « Introduction »,
  • (29) « 'L'expérience Barre' ou l'entrée de la France dans l'ère néolibérale, 1976-1981 » et
  • (30) « Conclusion » dans Olivier DARD et Gilles RICHARD (dir.) Les droites et l’économie en France au XXe siècle, Riveneuve Éditions, 2011, p. 7-14, p. 277-291 et p. 345-349
  • (31) « Stratégie et résultats du CNIP aux élections législatives de novembre 1958 : du demi-succès au demi-échec » et
  • (32) « Annexe 1 : liste exhaustive des candidats métropolitains aux élections législatives de 1958 » dans Bernard LACHAISE, Gilles LE BÉGUEC et Frédéric TURPIN (dir.) Les élections législatives de novembre 1958 : une rupture ?, Presses universitaires de Bordeaux (Politique du XXe siècle), 2011, p. 65-73 et p. 147-216
  • (33) « Introduction » et
  • (34) « Les élections législatives de mars 1973 : victoire à la Pyrrhus des gaullistes et renforcement de la bipolarisation politique » dans Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) Les partis à l’épreuve de 68. L’émergence de nouveaux clivages, 1971-1974, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2012, p. 9-11 et p. 185-194
  • (35) « Les transferts de voix du centre vers le PS dans l'Ouest après 1968 : retour sur une fausse évidence », dans Christian BOUGEARD, Vincent PORHEL, Gilles RICHARD et Jacqueline SAINCLIVIER (dir.) L’Ouest dans les années 68, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2012, p. 131-143
  • (36) « Introduction » et
  • (37) « Réflexions sur le centre et le centrisme », dans Bernard LACHAISE, Gilles RICHARD et Jean GARRIGUES (dir.) Les territoires du politique. Hommages à Sylvie Guillaume, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2012, p. 7-12 et p. 115-124
  • (38) « Le financement du CNIP de 1948 à 1961. Réflexions sur la place de 'l'argent' dans la vie d'un parti politique libéral » dans François AUDIGIER, David COLON et Frédéric FOGACCI (dir.) Les partis politiques, nouveaux regards. Une contribution au renouvellement de l'histoire politique, Bruxelles, Peter Lang, 2012, p. 221-231
  • (39) « Georges Pompidou : The Gaullist Heritage and the Heritage of`’68 » dans David BELL et John GAFFNEY (eds) The Presidents of the French Fifth Republic, Basingstoke, Palgrave-Macmillan (French Politics Culture & Society), 2013, p. 98-113
  • (40) « Gaullistes et libéraux, de la Libération au milieu des années 1970 : une guerre de trente ans ? » dans Bernard LACHAISE, Sébastien LAURENT et François AUDIGIER (dir.) Les gaullistes. Hommes et réseaux, Nouveau Monde Éditions, 2013, p. 441-455
  • (41) « Louis Jacquinot et le CNIP : la difficile insertion d'un grand notable dans un grand parti » et
  • (42) « Conclusion » dans Julie BOUR, Lydiane GUEIT-MONTCHAL, Olivier DARD et Gilles RICHARD (dir.) Louis Jacquinot, un indépendant en politique, Presses universitaires de Paris-Sorbonne (Contemporains), 2013, p. 135-147 et p. 193-197
  • (43) « Chrétiens modérés et partis modérés en France : une alliance naturelle ? Réflexions à partir de l’exemple du CNIP de 1948 à 1962 » dans Jacques PRÉVOTAT et Jean VAVASSEUR-DESPERRIERS (dir.) Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960), Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion (Temps, espace et société), 2013, p. 291-300
  • (44) « Conclusion » dans Laurent JALABERT (dir.) Gaullistes dans l’Ouest atlantique dans les élections législatives de 1958 à 1981, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2013, p. 177-180
  • (45) « Préface » dans Sylvie GUILLAUME, Gilles LE BÉGUEC, Christine MANIGAND, Jérôme POZZI, Jean-Paul THOMAS et Sabrina TRICAUD (dir.) « Le moment PRL ». Le Parti républicain de la liberté, 1946-1951, Presses universitaires de Rennes (Histoire / Histoire politique de la France contemporaine), 2013, p. 7-10
  • (46) « L’UDF de 1978 à 1981 : une insertion réussie dans le système partisan français » et
  • (47) « Conclusion » dans Gilles RICHARD, Sylvie GUILLAUME et Jean-François SIRINELLI (dir.) Histoire de l’UDF. L’Union pour la démocratie française, 1978-2007, Presses universitaires de Rennes (Histoire / Histoire politique de France contemporaine), 2013, p. 13-25 et p. 181-184
  • (48) « Les guerres franco-allemandes, entre histoire et mémoire. Quelques réflexions d’un historien français germanophile » dans Andreas N. LUDWIG et Madeleine MAHRLA (Hrsg.) Pragmatisch oder privilegiert ? Die deutsch-französischen Beziehungen im Wandel. Historische und (kultur-)politische Perspektiven. Festschrift zu Ehren von Klaus Schubert, Hamburg, Verlag Dr. Kovac, 2014, p. 28-36
  • (49) « Préface » dans Jean-Michel STEINER Métallos, mineurs, manuchards… Ouvriers et communistes à Saint-Étienne (1944-1958), Publications de l’Université de St-Étienne, 2014, p. 9-11
  • (50) « Le Centre départemental des républicains indépendants de Côte-d’Or sous la IVe République : un modèle pour le CNIP ? » dans François DUBASQUE et Éric KOCHER-MARBŒUF (dir.) Terres d’élections. Les dynamiques de l’ancrage politique, 1750-2009, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 281-290
  • (52) « Réflexions sur l’histoire culturelle du politique. Plaidoyer pour un recentrage du regard sur les partis » dans Patrick HARISMENDY et Luc CAPDEVILA (dir.) L’engagement et l’émancipation. Ouvrage offert à Jacqueline Sainclivier, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2015, p. 253-264
  • (53) « Clochemerle, de Gabriel Chevallier : le parti radical des années 1930 au miroir d’un récit clochemerlesque » dans François AUDIGIER et Sébastien-Yves LAURENT (dir.) Un historien du politique. Mélanges en l’honneur de Bernard Lachaise, Riveneuve Éditions, 2015, p. 498-514
  • (54) « L’organisation partisane de la famille libérale en France depuis la fin du XIXe siècle : obstacles, persévérance et efficacité »  dans Dominique BARJOT, Olivier DARD, Frédéric FOGACCI et Jérôme GRONDEUX (dir.) L’histoire de l’Europe libérale. Libéraux et libéralisme en Europe, XVIIIe-XXIe siècles, Nouveau Monde Éditions, 2016, p. 215-228
  • (55) « Conclusion » dans Christian BOUGEARD et François PRIGENT (dir.) La Bretagne en portrait(s) de groupe. Les enjeux de la méthode prosopographique (Bretagne (XVIIIe –XXe siècles), Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 315-320

6 - 21 comptes rendus d’ouvrages ou de colloques dans des revues d’histoire

Dans Histoire et sociétés rurales :

  • Éric PHÉLIPPEAU L’invention de l’homme politique moderne. Mackau, l’Orne et la République, Belin (Socio-Histoires), 2002, 368 pages
  • Christian ESTÈVE À l’ombre du pouvoir. Le Cantal du milieu du XIXe siècle à 1914, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal (Études sur le Massif central), 2002, 560 pages, préface de Jean-Luc Mayaud
  • David BELLAMY Geoffroy de Montalembert (1898-1993). Un aristocrate en République, Presses universitaires de Rennes, 2006, 344 pages, préface de Jean-Marie Mayeur

Dans les Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest :

  • Franck LIAIGRE L’étrange ascension d’un maire de Nantes. André Morice, la Collaboration et la Résistance, Éditions de l’Atelier, 2002, 240 pages
  • Rosemonde SANSON L’Alliance républicaine démocratique. Une formation de centre (1901-1920), Rennes, Presses universitaires de Rennes (Carnot), 2003, 562 pages
  • Noëlline CASTAGNEZ Socialistes en République. Les parlementaires SFIO de la IVe République, Presses universitaires de Rennes (Histoire), 2004, 414 pages, préface de Jean-Marie Mayeur

Dans la Revue historique :

  • Éric KOCHER-MARBŒUF Le patricien et le Général. Jean-Marcel Jeanneney et Charles de Gaulle, 1958-1969, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2003, VIII-1 214 pages, préface de Serge Berstein
  • Jean-François SIRINELLI Dictionnaire historique de la vie politique française au XXe siècle, PUF (Quadrige / Dicos Poche), 2003 (2e édition), 1 280 pages
  • Serge BERSTEIN et Marcel RUBY (dir.) Un siècle de radicalisme, Presses universitaires du Septentrion (Histoire et civilisations), 2004, 288 pages
  • Philip SHORT Mao Tsé-Toung, Fayard, 2005, 695 pages
  • Thibault TELLIER Paul Reynaud, 1878-1966. Un indépendant en politique, Fayard (Pour une histoire du XXe siècle), 2005, 886 pages, préface de Jean-François Sirinelli
  • Michel WINOCK L’agonie de la IVe République, 13 mai 1958, Gallimard (Les journées qui ont fait la France), 2006, 398 pages
  • Bernard LACHAISE, Gilles LE BÉGUEC et Jean-François SIRINELLI (dir.) Jacques Chaban-Delmas en politique, PUF, 2007, 486 pages
  • Colonel François de LA ROCQUE Pourquoi je suis républicain. Carnets de captivité, Seuil, 2014, 348 p., introduction de Serge Berstein, édition établie et annotée par Hugues de La Rocque et Serge Berstein, avec Cédric Francille
  • Serge BERSTEIN et Michel WINOCK (dir.), Fascisme français ? La controverse, Paris, CNRS éditions, 2015, 256 p.

Dans Parlement[s] :

  • Jacques LAGROYE (dir.) La politisation, Belin (Socio-Histoires), 2003, 568 pages  
  • Henry REY La gauche et les classes populaires. Histoire et actualité d’une mésentente, La Découverte (Cahiers libres), 2004, 216 pages

Dans Vingtième siècle. Revue d’histoire :

  • Fondation Charles de Gaulle, journée d’études sur « De Gaulle dans la mémoire des communes », Maison de la Chimie, 12 juin 2008
  • Olivier DARD (dir.) Doctrinaires, vulgarisateurs et passeurs des droites radicales au XXe siècle (Europe-Amériques), Berne, Peter Lang, (Convergences), 2012, VII-342 pages

Dans les Cahiers Jaurès :

  • Georges POMPIDOU Lettres, notes et portraits, 1928-1974, témoignage d’Alain Pompidou, préface d’Éric Roussel, Robert Laffont, 2012, 548 pages

Dans les Mémoires de la Société d’archéologie et d’histoire de Bretagne

  • « Bretagne en politique », sous la direction de David Bensoussan, hors-série n° 10 de Parlement[s], 2014, 224 pages

 

Coordonnées

Université Rennes 2

Département d'histoire

Place du recteur Henri Le Moal

CS 24307

35043 Rennes Cedex

06 70 78 16 15

 

e-mail | vally.richard@wanadoo.fr

Réalisation : Yann Le Sager - Zen At Work/Studio Ricom