Christine Guionnet

Maîtresse de conférences HDR en Science Politique
Membre du CRAPE/ARENES – UMR CNRS 6051

Axe(s) de recherche

Mobilisations, citoyennetés et vie politique

Mots-clés

  • Modernisation politique
  • Apprentissage du vote
  • Démocratisation politique
  • Frontières du politique 
  • La politique « autrement » et « ailleurs »
  • Mouvements citoyens et Motivé-e-s ; Nuit Debout
  • Gender Studies, rapports ordinaires au genre
  • Parité
  • Méthodologie et épistémologie des sciences sociales

Cursus

  • Diplômée de l’IEP de Bordeaux en 1991
  • DEA de Sociologie à l’EHESS en 1992
  • Allocataire de recherche à l’EHESS de 1992 à 1995
  • Doctorat de Sociologie (mention Sociologie Politique) à l’EHESS, sous la direction de P. Rosanvallon, en 1995 (thèse portant sur l’apprentissage de la politique moderne, vu à travers le cas des élections municipales sous la monarchie de Juillet)
  • Maîtresse de conférences à la faculté de droit et science politique de Rennes depuis 1996
  • Habilitée à diriger des recherches le 9 juillet 2012, à l'Université Rennes 1. Sujet du mémoire : « La méthode 'autrement'. Difficultés méthodologiques et problématiques marginales au coeur de l'analyse en sciences sociales », 240 p.. Recherche préparée sous la direction de Stéphane Beaud, Professeur de Sociologie à l'ENS Jourdan. Composition du jury : S. Beaud, L. Blondiaux, P. Garraud, P. Lehingue, B. Voutat
  • Admissible à l'agrégation de science politique 2012/ 2013.
  • Promue au grade de Maître de conférences Hors Classe par le CNU en mars 2014.
  • Qualifiée aux fonctions de Professeur d’Université en mars 2015.

Thèmes de recherche et points forts

  • Domaines de compétence privilégiés :

    • Socio-histoire de la construction démocratique (XIX-XXe s.)
    • Construction sociale du politique et de ses frontières
    • Mouvements citoyens et Motivé-e-s ; Nuit Debout ; modes non conventionnels de participation politique
    • Etudes sur le genre, la parité en politique, les rapports ordinaires au genre
    • Méthodes des sciences sociales, épistémologie
    • Processus de domination : dynamiques et ambivalences.
    • La compétence politique : analyse critique de notion d' « apprentissage » de la politique, construction sociale  de la « compétence » politique et effets induits.

    Mes activités de recherche visent à explorer des thèmes très différents les uns des autres, et pour la plupart à la frontière de plusieurs disciplines, telles que l’histoire, la sociologie et la science politique. Après avoir effectué des études relatives aux processus de modernisation et d’apprentissage de la politique au XIXe siècle, je me suis intéressée à l’époque contemporaine, à travers deux thèmes de prédilection : les modes d’expression politique non conventionnels (la politique « autrement » et « ailleurs »), et les rapports entre genres.

    La diversité apparente des thèmes étudiés suit un fil conducteur motivant la plupart de mes analyses : que ce soit à travers la mise en place des institutions politiques modernes et l’apprentissage du vote, à travers la volonté affirmée par certains citoyens de réinventer la politique, ou encore à travers l’introduction de la parité en politique, j’ai dans ces différents cas cherché à mieux appréhender les règles de fonctionnement du champ politique (principes à respecter, possibilités d’évolution ou résistances au changement, interactions entre les acteurs y jouant un rôle, etc.), et à tester son degré d’hétéronomie ou d’autonomie par rapport aux autres sphères d’activité sociétales.

    Dans une  Habilitation à Diriger des Recherches soutenue en 2012, j'ai en outre initié une réflexion portant sur la question des tabous épistémologiques et difficultés méthodologiques de la recherche («la méthode autrement»). Un ouvrage collectif, en co-direction avec S. Rétif a fait suite à cette réflexion, en proposant une analyse des difficultés méthodologiques et de leur valeur heuristique potentielle dans l'enquête en sciences sociales (PUR, 2015).

Plus récemment, trois pistes de travail m'intéressent plus particulièrement :

  • dans la continuité de mes précédentes recherches sur le genre, je débute une nouvelle recherche sur l'antiféminisme ordinaire (non structuré en mouvement social), diffus, quotidien, tel qu'il s'exprime dans les arènes politiques.
  • J'anime un groupe de travail au CRAPE/ARENES sur les Rapports ordinaires au genre (+ organisation d'une Section Thématique à l'AFSP 2017 puis d'un colloque à Rennes les 18-19 octobre 2018 sur ce thème)
  • D'autre part dans la continuité de l'étude de la politique autrement, je réinvestis actuellement l'étude des listes dites "citoyennes" s'opposant aux professionnels de la politique (avec comme problématique la question d'une capacité éventuelle à atténuer le sentiment de mal représentation politique). Et depuis septembre 2016, je participe au groupe de recherche européen Partispace (H2020) (dir. Patricia Loncle pour la partie française) et anime la recherche sur le mouvement Nuit Debout à Rennes (projet également financé par la Fondation MSH (dir. M. Wieviorka, K. Rousselet).

 

  • Mémoires, thèse de doctorat, Habilitation à Diriger des Recherches

    • Mémoire d’IEP : « Les relations de pouvoir dans une municipalité de ville moyenne », 144 p. Mémoire soutenu en juin 1991, sous la direction de M. Philippe Garraud, chercheur au CNRS, affecté à l'époque à l'IEP de Bordeaux.
    • Mémoire de DEA : « Les élections municipales sous la monarchie de Juillet, témoins des processus historiques du politique (cas des Deux-Sèvres) », sous la direction de Pierre Rosanvallon, EHESS, 6 octobre 1992.
    • Thèse de doctorat en Sociologie (mention « sociologie politique ») : « Elections et modernisation politique ( cas des élections municipales sous la monarchie de Juillet) », soutenue le 25 octobre 1995 à l'EHESS, sous la direction de P. Rosanvallon. Composition du jury : P. Guéniffey, M. Lazard, P. Perrineau, P. Rosanvallon, D. Schnapper). Mention « Très honorable avec félicitations du jury à l'unanimité ».
    • Habilitation à Diriger des Recherches : « La méthode 'autrement'. Difficultés méthodologiques et problématiques marginales au coeur de l'analyse en sciences sociales » (environ 240 p.). Recherche préparée sous la direction de Stéphane Beaud, Professeur de Sociologie à l'ENS Jourdan. Obtenue le 9 juillet 2012. Jury : S. Beaud, L. Blondiaux, P. Garraud, P. Lehingue, B. Voutat.

Enseignement

Cours magistraux enseignés depuis  le début de carrière :

  • Institutions politiques (Capacité I, 30h)
  • Introduction à la Science politique (L2 Droit, 24h)
  • Socio-histoire de la construction démocratique (Licence 3 science politique, 36h)
  • Sociologie politique des démocraties contemporaines (L3 science politique, 36h)
  • Pensée sociologique (L3 science politique, 36h)
  • Initiation aux méthodes et techniques en sciences sociales (M1 science politique, 36h)
  • Sociologie du pouvoir local (M1 science politique, 36h)
  • Sociologie politique (M1 science politique, 36h)
  • Introduction au droit constitutionnel (étudiants préparant les concours administratifs à l’IPAG de Rennes, 30h)
  • Introduction aux Gender Studies (cours de 2e année à l’IEP de Rennes, 24h)
  • Analyses politiques du genre (M2 Etudes politiques, 15h)

Encadrement de travaux universitaires et jurys universitaires :

  • Direction de très nombreux mémoires de Master 1 et Master 2 en science politique depuis 1996 (pour l'essentiel à la faculté de Droit et science politique, et de façon moindre à l'IEP de Rennes) -entre 90 et 100 mémoires en tout . 
  • Participation à plusieurs  jurys de thèse  (Sophie Rétif en 2011 ; Cécile Chartrain en 2012 ; Julien Giry, en 2014) et de HDR (Béatrice Damian, en 2015).
  • Direction officielle, depuis octobre 2013, de thèses de doctorat en science politique à l'Université Rennes 1, Faculté de droit et science politique (Quentin Wald, co-direction avec B. Bruneteau, sur le Front de gauche ; et A. Renault sur le parti pirate).

Valorisation

Partenariats, participation à des groupes de recherche, rapports de recherche

  • De 2001 à 2005, co-direction, avec Lionel Arnaud (MCF à l’Université Rennes 1), d’un contrat de recherche Aide à Projets Nouveaux (CNRS) mobilisant une équipe de travail autour de la thématique de « la politique comme frontière ». Il s’agissait d’appréhender les domaines généralement considérés comme non politiques (« infra politiques », sous politisés, « à côté » du politique, voire « au-dessus » du politique) et d’étudier les rapports qu’ils entretiennent avec la politique institutionnelle, de chercher comment et selon quels critères ils sont étiquetés ou non comme « politiques », comment certains sujets ou supports initialement tenus hors de la sphère politique institutionnelle sont progressivement « politisés » (carnaval, affaire du sang contaminé, mouvements citoyens, …). Autour de ce groupe de recherche, nous avons organisé, lors du congrès de l’AFSP à Lille, en septembre 2003, un atelier de travail intitulé « la politique comme frontière », puis une publication aux PUR (2005).
  • De 2001 à 2006, participation à un contrat de recherche ACI Jeunes chercheurs « L’invention de l’élue », dirigé par Marion Paoletti. Etudiant la question de l’entrée des femmes en politique à l’aune des premières applications de la loi sur la parité, ce groupe de travail a réalisé plusieurs enquêtes de terrain, et a donné lieu à la publication de plusieurs numéros collectifs de revue, ainsi qu’à la parution, chez Economica, d’un ouvrage collectif consacré à la parité en politique depuis 2001.
  • 2007 : contrat de recherche commandé par Rennes Métropole, avec M. Kergoat, CREM-CNRS, Univ. Rennes 1 : «  Parité et intercommunalité. Le Petit livre blanc de Rennes Métropole : bilan et perspectives», octobre 2007, 121 p.
  • 14-15 janvier 2010 : Co-organisatrice d’un colloque portant sur « les coûts de la masculinité », qui s'est tenu  à l’IEP de Rennes (collaboration CRAPE-CRPS).
  • Depuis décembre 2010, animation d’un groupe de recherche autour des difficultés méthodologiques, au CRAPE (en association avec Nantes). Ce travail collectif a conduit à la rédaction d'un manuscrit paru en 2015 (C. Guionnet, S. Rétif, dir., Exploiter les difficultés méthodologiques : une ressource pour l’enquête en sciences sociales, Rennes, PUR).
  • Depuis Février 2016, animation au CRAPE d'un atelier sur les Rapports ordinaires au genre. Une ST sur le thème des "rapports ordinaires au genre en politique" aura lieu au congrès de l'AFSP en juillet 2017 à Montpellier.
  • Depuis septembre 2016 membre du groupe de recherche européen Partispace (H2020) (dir. Patricia Loncle pour la partie française) et du projet « « Nuit Debout » et nouvelles formes de mobilisation, financé par la Fondation MSH (dir. M. Wieviorka, K. Rousselet).

Responsabilités professionnelles

Responsabilités éditoriales :

  • Membre du comité de rédaction de la revue Politix de 1998 à 2004.
  • Membre du comité éditorial de la collection Res Publica des PUR depuis 2003.
  • Actuellement co-directrice avec Christian Le Bart et Erik Neveu de la collection Res Publica des PUR (depuis janvier 2016).

Responsabilités administratives et scientifiques :

  • Au niveau national : Membre du Comité National des Universités de septembre 1999 à septembre 2003.
  • Au sein de mon établissement (UFR et Université) :
    • Membre élu de la Commission Recherche, du conseil académique (CAC) et de la commission HDR de l’Université Rennes 1 depuis le 1er avril 2016. 
    • Membre du conseil de gestion de la Faculté de droit et de science politique, Université Rennes 1, de 2000 à 2005, puis à partir de 2010.
    • Responsable de la Licence de Science Politique à la faculté de Droit et de Science politique Rennes 1 depuis septembre 2005.
    • Participation depuis 1996 aux jurys de diplôme (L3 et M1 en science politique), aux commissions pédagogiques, à la commission Erasmus/mobilité étudiante internationale.
  • Au sein de mon  laboratoire, CRAPE/ARENES -UMR 6051 rattaché à l'Université Rennes 1 :
    • successivement membre du conseil de laboratoire entre 1998 et 2012 ; successivement responsable de l'équipe "métier et discours politique", puis responsable du séminaire général du CRAPE.
    • Actuellement membre du COS du laboratoire, co-responsable de l’équipe 3 (Mobilisations, citoyenneté et vie politique ) avec B. Lechaux, et animatrice du chantier autour des « Rapports ordinaires au genre »
  • Autre : Participation à plusieurs comités de sélection en section 04 dans différentes institutions rattachées à l'Université Rennes 1 (Faculté de droit et science politique, IEP, IUT carrière sociale) et d'autres universités françaises.

Expertises scientifiques :

  • Membre du comité d’évaluation pour l’HCERES du Laboratoire des Sciences Sociales du Politique (LASSP), à l’IEP de Toulouse, le 20 novembre 2014

  • Experte HCERES au département d’évaluation des formations de novembre 2016 à janvier 2017.

  • Rédaction régulière de rapports d'évaluation pour des comité de rédaction de lecture, dont Les Presses Universitaires de Rennes et les Revues suivantes :  Revue Française de Science politique,  Raisons EducativesPolitique et Sociétés, Lien social et politique, Travail, genre et société.
  • Expertise sur de nombreux dossiers de candidature soumis au CRAPE pour sollicitation de rattachement dans le cadre des campagnes de recrutement de Chargé de recherche au CNRS.
  • Expertise sur de très nombreux dossiers pour promotions et accession aux postes de MCF en Science politique dans le cadre de la section 04 du CNU de 1999 et 2003.

Principales publications

Ouvrages

  • L’apprentissage de la politique moderne. Les élections municipales sous la monarchie de Juillet , Paris, L’Harmattan, 1997, 324 p..
  • Féminins/masculins. Sociologie du genre , avec Erik Neveu, Paris, Colin, 2004, 286 p. Nouvelles éditions en 2009 et 2014 (432 p.).
  • Les frontières du politique. Enquêtes sur les processus sociaux de politisation et de dépolitisation, ouvrage collectif co-dirigé avec Lionel Arnaud, Rennes, PUR, 2005, 323 p.
  • Co-rédactrice de l’ouvrage Achin C. et alii, Sexes, genre et politique, Paris, Economica, 2007, 184 p.
  • En co-direction : Delphine Dulong, Christine Guionnet, Erik Neveu, dir., Boys Don't Cry ! Les coûts de la domination masculine, Rennes, PUR, 2012, 330 p.
  • En co-direction avec Sophie Retif,  Exploiter les difficultés méthodologiques : une ressource pour l’enquête en sciences sociales, Rennes, PUR, coll. Des Sociétés, mai 2015, 176 p.

Direction de numéros de revue

  • Avec B. Le Grignou, « La cause des femmes », numéro spécial de Politix, 51, 2000
  • Avec E. Fassin, « La parité en pratiques », numéro spécial de Politix, 60, 2002
  • Avec T. Frinault, « Politique(s) et vieillissement », numéro spécial de Politix , 72, 2005

Principaux articles scientifiques

Articles scientifiques publiés dans revues à comité de lecture et ouvrages collectifs :

  • « Élections et apprentissage de la politique. Les élections municipales sous la monarchie de Juillet », Revue Française de Science Politique, 46(4), 1996, p. 555-579.
  • « Un vote résigné et sans signification politique ? Comportements électoraux paysans dans la première moitié du XIXe siècle », Politix, 37, 1997, p. 137-154.
  • « La politique au village. Une révolution silencieuse », Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, 45 (4), 1998, p. 775-788.« 1831, acte de naissance d’une nouvelle citoyenneté ? », in Invention et réinvention de la citoyenneté, Pau, Editions Joëlle Sampy, 2000, p. 233-262.
  • Trois articles rédigés dans le cadre du Dictionnaire du vote, Paris, PUF, 2001, sous la direction de P. Perrineau et D. Reynié : « vote à mains levées » ; « vote sous la monarchie de Juillet » ; « élections sous la Seconde République ».
  • « Les Motivé-e-s rennais aux frontières de la politique », Territoires, 425, février 2002, p.12-15.
  • « Entrées de femmes en politique. L’irréductibilité du genre en politique », Politix, 60, 2002,             p. 113-146.
  • « La gauche et le suffrage universel », in J.-J. Becker et G. Candar, Histoire des gauches en France, 2 vol., Paris, La Découverte, 2004, vol. 1, p. 229-246.
  • « La ‘politique autrement’ entre récurrences et réinvention », in J. Lagroye, P. Lehingue et F. Sawicki, dir., Mobilisations électorales. Le cas des élections municipales de 2001, Paris, PUF, 2005, p. 117-143.
  • « Les frontières du politique. Enquêtes sur les processus de politisation et de dépolitisation. Introduction générale », avec L. Arnaud, in L. Arnaud, C. Guionnet, dir., Les frontières du politique, PUR, Res Publica, 2005, p.11-25.
  • « Marginalité en politique et processus d’institutionnalisation. Les mouvements Motivé-e-s et citoyens (2001-2003) », in L. Arnaud, C. Guionnet, dir., Les frontières du politique, PUR, Res Publica, 2005, p. 263-291.
  • Rédaction de l’entrée « Genre », dans le Dictionnaire des notions de l’Encyclopaedia Universalis, Encyclopaedia Universalis France S.A., 2005.
  • Avec T. Frinault, « Vieilles lunes, nouveaux champs : la thèse d’un non ‘tripal’ au projet de constitution européenne », in L. Neumayer, A. Roger, F. Zalewski, dir., L’Europe contestée. Espaces et enjeux des positionnements contre l’intégration européenne, Ed. Michel Houdiard, 2008,  p.114-135.
  • Avec C. Le Bart, « Conflit et politisation. Des conflits politiques aux conflits de politisation », in L. Bourquin, P. Hamon, La politisation.Conflits et construction du politique depuis le Moyen Age, PUR, coll. Histoire, 2010, p.67-90.
  • « Parité », article in R. Pasquier, S. Guigner, A. Cole, Dictionnaire des politiques territoriales, Paris, Presses de science po, 2011.
  • « Pourquoi réfléchir aux coûts de la masculinité ? », introduction générale, in D. Dulong, C. Guionnet et E. Neveu, dir., «Boys Don’t Cry !»  Les coûts de la domination masculine, Rennes, PUR, Le Sens social, 2012, p. 7-38.
  • « Préalables sur les frontières du politique », in F. Ploux, M. Offerlé, L. Le Gall, La politique sans en avoir l’air. Aspects de la politique informelle, XIXe-XXIe siècle, Rennes, PUR, coll. Histoire, 2012, p. 293-302.
  • « Des mobilisations électorales... sans mobilisation politique ? (1814-1880) », in M. Pigenet et D. Tartakoswky, Histoire des mouvements sociaux en France. De 1814 à nos jours, Paris La Découverte, 2012, p.169-178. 
  • « Enseigner les études sur le genre au lycée ? », in La Science au présent 2013, Paris, Encyclopedia Universalis, 2013, p. 151-155.
  • « Fluctuation et légitimation des ressources politiques : ce que nous apprennent les études sur le genre » in M. Gateau, M. Navarre, F. Schepens, dir., Quoi de neuf depuis la parité? Du genre dans la construction des rôles politiques, Dijon, EUD, 2013, p.19-38.
  • « Les analyses socio-historiques de la politisation en France (XIXe siècle) : apports et limites », in S. Marton et C. Vintila-Ghitulescu, dir., Penser le XIXe siècle. Nouveaux chantiers de recherche, Bucarest, Editions Universitaires Alexandru Ioan Cuza Iasi, 2013, p.25-72.
  • « Et si on réhabilitait les difficultés méthodologiques ? », introduction générale in C. Guionnet, S. Rétif, dir., Exploiter les difficultés méthodologiques : une ressource pour l’enquête en sciences sociales, Rennes, PUR, coll. Des Sociétés, mai 2015, p.11-45.
  • « Intérêts et limites du concept de misogynie en politique », in Daumas, Nadia Mekouar-Hertzberg, dir., Misogynie. Enjeux politiques et culturels, Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour, , 2016, p.41-55.
  • « Troubles dans le féminisme. Le web, support d’une zone grise entre féminisme et antiféminisme ordinaires », Réseaux, numéro spécial sur « le féminisme en ligne », C. Blandin, 201, 2017, p.115-146.

 

A paraître :

  • « Misogynie, antiféminisme, masculinisme : quels nouveaux défis pour les études sur le genre ?»,in Pensées Féministes, Bruxelles, à paraître.
  • « Nuit Debout Rennes : au-delà des traces mémorielles, l’esquisse d’un ‘engagement citoyen rhizome’ ? », à paraître dans un ouvrage collectif co-dirigé par L. Blondiaux et alii, Les expérimentations démocratiques aujourd’hui : convergences, fragmentations, portées politiques,
  • « Démocratie participative et initiatives citoyennes face à la crise du lien représentatif ? Le mouvement Nuit Debout à Rennes », à paraître dans la revue Migrations, Société

 

Articles ou ouvrages de diffusion des connaissances scientifiques  :

  • «Femmes élues : cela avance, mais lentement», Place publique, 13, septembre-octobre 2011, p.132-135.
  • Publication de «GTA V : refuge pour «machos frustrés» ?», Cerveau & Psycho, 60, novembre-décembre 2013, p.10-11.
  • « Analyser la domination masculine, ses ambivalences et ses coûts : intérêt et enjeux d’une étude en terrain sensible », Savoir/Agir, 26, 2013, p.45-50.

 

Communications scientifiques

  • Intervention au Centre de Recherches Administratives et Politiques (IEP de Rennes et Faculté de Droit et de Science politique Rennes 1), à propos de l’ouvrage L’apprentissage de la politique moderne, 4 novembre 1996.
  • « Archéologie des pratiques politiques modernes du XVIIIe siècle au XIXe siècle ». Séminaire organisé par le Groupe d’Analyse Politique (Université de Paris X- Nanterre), 4 février 1998.
  • « L’apprentissage du vote à la veille du suffrage universel ». Colloque « Le suffrage universel 1848-1998 », Nanterre, 23 avril 1998.
  • 7 novembre 1998 : intervention sur le même thème dans le cadre du séminaire « Economies et sociétés rurales européennes contemporaines » (Université Lyon 2).
  • «1831, acte de naissance d’une nouvelle citoyenneté ?». Colloque « Invention et réinvention de la citoyenneté » organisé par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, 9-11 décembre 1998.
  • 6 mars 1999 : conférence annuelle de la Société d’Histoire de la Révolution de 1848 et des Révolutions du XIXe siècle, à propos de l’ouvrage L’apprentissage de la politique moderne.
  • 19 janvier 2000 : Intervention dans le cadre du séminaire « Le communisme agraire », animé par Rose-Marie Lagrave et Agnès Roche, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sur le thème « Les approches sociohistoriques de la politisation ».
  • « A New Citizenship at The Dawn of 1848 ? », communication au congrès de Copenhague (14-19 avril 2000) de l’European Consortium for Political Research.
  • 11 mai 2000 : présentation de l’ouvrage L’apprentissage de la politique moderne. Les élections municipales sous la monarchie de Juillet, au séminaire de recherche de la Sorbonne « politisation, dépolitisation des milieux populaires, XIXe-XXe siécle », animé par Michel Pigenet et Danielle Tartakowsky.
  • 4 mai 2001 : à l’occasion d’une journée d’étude organisée par la Scuola Santa Anna de Pise, communication sur le thème « Processus de nationalisation et cultures traditionnelles en France au XIXe siècle »
  • 7 décembre 2001 : Présentation et discussion du livre de J-M. Weller, L’Etat au guichet. Sociologie cognitive du travail et modernisation administrative des services publics (Desclée de Brouwer, 1999), au séminaire Lire les Sciences Sociales, organisé à l’IRESCO par G. Mauger et L. Pinto, autour du thème « Bureaucratie ‘de proximité’ : les guichets de l’Administration ».
  • « Les listes d’extrême gauche et le discours de la politique autrement. Cas des listes Motivé-e-s et Tous Ensemble A Gauche aux élections municipales de mars 2001, à Rennes », communication au colloque « La mobilisation électorale municipale : permanences et mutations », Lille, 10-11 janvier 2002.
  • « Les notables français du XIXe s. face au processus démocratique. vers une réhabilitation prudente de la figure du notable », communication aux journées d’étude « Notables et pouvoirs notabiliaires » organisées par le CERI et le département d’études politiques de l’Université de Turin, les 27 et 28 juin 2002, à Paris.
  • Lors du congrès de l’Association Française de Science Politique de Lille, les 18-21 septembre 2002 : présentation et animation, en compagnie de L. Arnaud, d’un atelier portant sur le travail collectif entrepris dans le cadre du groupe de travail « La politique comme frontière » (communication introductive) et communication « Entrées de femmes en politique. Le genre à l’heure de la parité », dans l’atelier dirigé par C. Achin et F. Matonti, intitulé « L’invention de l’élue ».
  • 23/24 juin 2005 : communication sur le thème « Travailler avec un ou une élue : regards croisés de cadres administratifs au conseil régional de Bretagne », lors des journées d’étude « L’invention de l’élue » organisées à Bordeaux  (contrat CNRS).
  • Présentation de l’ouvrage Féminins/Masculins. Sociologie du genre au séminaire doctoral du GRIP, animé par Michel Offerlé (Paris I), le 4 février 2006.
  • Communication autour du thème « Réinventer la politique citoyenne : les listes Motivé-e-s et citoyennes et leurs difficultés de structuration sur le long terme », atelier « Citoyenneté urbaine » PUCA-CNRS, séance 3 : « Dispositifs de participation et mobilisations : implication citoyenne et engagements », Ministère de la recherche et de la technologie, Paris, 18 mai 2006.
  • «Les interprétations du non au référendum de 2005 sur le projet de constitution européenne», communication présentée avec T. Frinault au colloque international «L'Europe contestée; espaces et enjeux des positionnements contre l'intégration européenne»,  28-29 juin 2007, à l'université de Paris X-Nanterre.
  • Discutante dans le cadre des Journées d’études du CRAPE (Rennes) : « Classe, ethnicité, genre… : les mobilisations au piège de la fragmentation identitaire ? », 8-9 mars 2007.
  • Modératrice à la conférence « Etre femme dans la Turquie contemporaine : changements et résistances », IEP de Rennes, 23 Novembre 2009.
  • 16 et 17 décembre 2009 : Discutante au colloque pluridisciplinaire «La politique informelle en France et en Europe (XIXe-XXe s.) », Université de Bretagne-Sud, Lorient.
  • 14-15 janvier 2010 : Co-organisatrice d’un colloque à l’IEP de Rennes portant sur « les coûts de la masculinité », avec D. Dulong, S. Lévèque, F. Matonti (CESP-Paris I), et E. Neveu (CRAPE-Université Rennes 1-IEP de Rennes).
  •  « Pourquoi réfléchir aux coûts de la masculinité ? », introduction générale au colloque « Les coûts de la masculinité », IEP Rennes, 14-15 janvier 2010. 
  • «Dénonciation militante et tabous épistémologiques : peut-on discuter les critiques de la domination ?», communication au colloque «Critique(s) de la domination : historicité(s), circulation(s), renouveau(x)», Paris I-Sorbonne, 24 septembre 2010.
  • «Interroger la notion de ‘ressource politique’ au prisme des identités de genre : une aventure fort heuristique», communication au colloque «Les identités de genre en politique», Université de Bourgogne, Dijon, 23 et 24 juin 2011.
  • «Apports et limites d’une analyse socio-historique de la politisation en France (XIXe siècle)», atelier de recherche «Penser le XIXe siècle : nouveaux chantiers de recherche», New Europe College, Bucarest, 13-14 janvier 2012.
  • Discutante au colloque « L'assignation de genre dans les médias », Rennes, IEP/Faculté de Droit et science politique, 14-16 mars 2012 (colloque organisé par S. Montanola, B. Damian-Gaillard, A. Olivesi).
  • Communication avec E. Neveu sur le thème « Travailler sur les coûts de la domination masculine : enjeux et difficultés spécifiques », au Ve congrès de l'AFS, à Nantes, séance semi-plénière « Apprendre à dominer ou les coûts de la domination », présidée par  A. Collovald, le 4 septembre 2013.
  • Participation, aux côtés de F. De Singly, N. Renahy, A-M. Sohn et G. Vigarello au débat  « La virilité mise à mâle » (autour de la parution de la Controverse (n°29/2013) de Travail, genre et sociétés), Les amphis du Mage, animés par M. Maruani, F. Lalem, C. Arambourou et M. Paoletti. Le 26 septembre 2013, à la Sorbonne.
  • Présentation à l’atelier de recherche du CRAPE (Rennes) de notre mémoire de HDR et de l’ouvrage C. Guionnet, S. Rétif, dir., Exploiter les difficultés méthodologiques : une ressource pour l’enquête en sciences sociales (à paraître début 2015), 2 décembre 2014.
  • Présidence de séance du séminaire « Le Genre à L’ouest », organisé en lien avec la MSHB,  portant sur « Les femmes en politique. Des premières élues à la parité dans toutes les instances de ‘gouvernance’ publiques ou privées », 27 mars 2015, Rennes.
  • 23 avril 2015  : dans le cadre des  «  Jeudis de l’université  » organisés par le Centre de Recherches sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe –CRPLC, de l’UFR Droit et Economie de l’Université des Antilles, conférence à Université des Antilles et de la Guyane (à Schoelcher) sur le thème «  Pourquoi travailler sur les coûts de la domination masculine ?  » (à propos de l'ouvrage D. Dulong, C. Guionnet, E. Neveu, Boys don't cry !, PUR, 2012) 
  • 24 avril 2015 : discutante générale lors de la Journée d’étude « Jeunes chercheurs  : Enquêter en Martinique », organisée par le CRPLC - Centre de Recherche sur les Pouvoirs Locaux dans la Caraïbe, Université des Antilles et de la Guyane, Faculté de droit et d'économie de la Martinique à Schœlcher.
  • 21-22 mai 2015 : « Initiatives et discours citoyens face à la ‘crise’ de la démocratie », colloque « Questions nouvelles à la démocratie ? New questions to democracy ? », organisé par l’Université Rennes 1 (Mmes C. Colliot-Thélène et M/ Bessone, Pr. de philosophie)
  • 24-26 septembre 2015 : communication au colloque transdisciplinaire, « Misogynie et discriminations sexuelles », Université de Pau et des pays de l’Adour, sur le thème « Intérêts et limites du concept de misogynie en politique ».
  • 9 octobre 2015, présidente de séance de la session « Quels engagements dans les métiers dévalorisés ? », lors du colloque « Saisir l'engagement « improbable » dans sa routine professionnelle », Rennes, 8/9 octobre 2015, IEP de Rennes.
  • 11 décembre 2015, conférence à l’Université des Femmes de Bruxelles sur le thème « Misogynie, antiféminisme, masculinisme : quels nouveaux défis pour les études sur le genre ? ».
  • 10 Juin 2016, participation à la journée d’études « Regards croisés sur la question paritaire en France », organisée à Paris dans le cadre de l'Atelier TEPSIS Parité Acte III.
  • 26 Janvier 2017 : participation au colloque international organisé à la MSH Paris-Nord à Satin-Denis par le GIS Démocratie et Participation sur le thème « Les expérimentations démocratiques aujourd’hui : convergences, fragmentations, portées politiques ». Animation d’un atelier avec les acteurs Nuit Debout de Rennes (en collaboration avec B. Doulin) et présentation d’une communication de synthèse sur le thème « Le mouvement rennais Nuit Debout : quelles perspectives pour penser la démocratie citoyenne ? ».
  • 7 mars 2017 : présentation et discussion de la présentation par Diane Lamoureux, Pr. de science politique à l’université Laval, du Québec, sur son dernier ouvrage Les possibles du féminisme, lors d’un séminaire général du laboratoire ARENES (Rennes)
  • 31 mars 2017 : communication sur le thème « démocratie participative et initiatives citoyennes face à la crise du lien représentatif » lors de la Journée d'études "État des lieux de la citoyenneté en Europe" (projet européen CITER, L’Europe et les frontières de la citoyenneté), à Nantes (MSH Ange Guépin).
  • 17-19 mai 2018 : communication « Le féminisme, catalyseur ou frein à la diffusion d’une grille de lecture genrée des rapports sociaux ? », Bucarest, colloque international sur les représentations politiques des femmes dans les PECO, Université de Bucarest.
  • 11 juin 2018 : présentation de l’enquête sur Nuit Debout à Rennes à la MSH Paris, dans le cadre de la restitution du contrat FMSH (dir. M. Wieviorka, J.P. Dozon, K. Rousselet)
  • 18-19 octobre 2018 : organisation (avec Bleuwenn Lechaux et une équipe de chercheur/ses rennais) du colloque consacré aux rapports ordinaires au genre (IEP de Rennes, Université Rennes 1 et Rennes 2).

 

Vulgarisation de la recherche

  • « Démocratie pipée en Géorgie », en collaboration avec B. François et P. Mathiot,  Libération, 15 octobre 1999.
  • « Ni mépris, ni utopie démocratique », à propos de la Géorgie et en collaboration avec B. François et P. Mathiot,  Libération, 1er Novembre 1999.
  • Interview au 12-13 de France 3 le 5/02/01, à propos de la loi sur la parité.
  • Interview dans Ouest-France à propos de la parution de l’ouvrage co-écrit avec E. Neveu, Féminins/Masculins : sociologie du genre, Paris, Colin, 2004.
  • Audition auprès du CES de Bretagne, sur le thème de l’inégalité entre hommes et femmes dans le domaine professionnel (à propos de l’opportunité de la création d’un conseil régional de l’égalité) (2 novembre 2004)
  • Interview par TV Rennes 35 (le 15 mars 2007 : date de diffusion ?) : reportage consacré au vote des femmes et à leur entrée en politique depuis 1946.
  • Participation à plusieurs conférences organisées par Rennes Métropole pour réfléchir sur la place des femmes au sein des communautés de communes.
  • Entretien pour le magazine Côté beauté, septembre-octobre 2009, p.54, sur la question de la pratique féminine du sport et de la constitution de clubs de gym spécifiquement féminins.
  • Interview par Peggy Hollinger, du journal Financial Times, en mai 2011, dans le cadre d’un article intitulé «Salutary insights into the French way of flirting» (édition du 20 mai 2011)
  • Entretien avec Carine Janin, dans la revue Reportages publiée par Ouest-France, n°3, Mai 2011, «Comment font-elles ? Hommes, enfants, travail. Les femmes cherchent un nouvel équilibre», p.22.
  • «Femmes élues : cela avance, mais lentement», Place publique, septembre-octobre 2011, n°13, p.132-135.
  • 21 mars 2012 : Conférence pour l’association Mix-Cité sur le thème : «Les femmes dans la campagne électorale de 2012».
  • 27 novembre 2013, « Domination masculine : quel prix à payer ? », conférence dans le cadre du cycle de conférences « masculin-féminin : le genre en question » organisé par  le « Bivouac des Facs » (Conseil général du Puy de Dôme), Issoire.
  • Interview par Fanny Lesbos, pour le journal Libération, le 13 décembre 2014 : « Au rayon jouet, filles et garçon restent séparés » (http://www.liberation.fr/societe/2014/12/13/au-rayon-jouet-filles-et-garcons-restent-separes_1162464)
  • 29 avril 2015 : « Un droit attendu depuis longtemps, si longtemps », Entretien publié dans Ouest-France, p. 7, à propos de l’anniversaire du droit de vote des femmes obtenu en 1945.
  • 1er avril 2017, Interview dans Le Monde (Le Monde des idées) par C. Vincent sur « Un an après, Nuit (toujours) debout ? » .
Coordonnées

Université Rennes 1
Faculté de droit et de science politique
9 rue Jean Macé - CS 54203
35042 Rennes Cedex

e-mail | chguionnet@wanadoo.fr

web | http://

Réalisation : Yann Le Sager - Zen At Work/Studio Ricom