Mercredi 4 avril 2018 à 14h
EHESP, amphi Robert Castel, bât. Germaine Tillion, 15 av. du professeur Léon Bernard, Rennes

La fin du sida est-elle possible ?

Séminaire La fin du sida est-elle possible ?

Dans le cadre du séminaire d’Arènes, l’équipe Politiques sociales et de Santé – Inégalités et Populations organise une séance le mercredi 4 avril 2018 14-17h, à l’EHESP dans l’amphi Robert Castel, bât. Germaine Tillion, 15 avenue du Professeur Léon Bernard à Rennes.

Débat autour du livre de François Berdougo (membre du conseil d’administration de Médecins du Monde) & Gabriel Girard (sociologue, CREMIS – Université de Montréal), paru en 2017 aux Editions Textuel.

Où en est l’activisme sida, qui fut une figure majeure des mouvements sociaux des années 1990 ? Assistons-nous à une normalisation des relations patients/soignants et à une reprise du pouvoir par les médecins ? Quelle place reste-t-il pour la prévention hors d’un modèle pharmaceutique ? Qu’en est-il des laissés pour compte des avancées thérapeutiques ? L’épidémie qui mit la santé au cœur des mobilisations et des transformations sociales peut-elle concrètement prendre fin ?

La fin du sida est-elle possible ?Le livre de François Berdougo et Gabriel Girard se propose de prendre quelques-unes de ces questions à bras le corps. Sans prétendre faire le tour d’enjeux aussi denses et complexes, il s’agit de mettre en perspective l’objectif relativement consensuel de « fin du sida », à travers une démarche socio-historique. Car si beaucoup a été écrit sur les quinze premières années de la lutte contre le sida en France, les analyses des 20 années qui ont suivies sont plus rares. Une telle démarche a nécessité de se replonger dans des controverses militantes et scientifiques, de lire ou relire des textes, de confronter des interprétations, afin de proposer une approche rigoureuse des évolutions constatées. Ce travail est cependant « situé », au sens où les deux auteurs sont des acteurs du mouvement associatif sida, et que leurs engagements respectifs, leur ancrage générationnel, leur homosexualité ou leur séronégativité teintent nécessairement les analyses, comme ils l’annoncent d’entrée de jeu. De ce fait, l’ouvrage se veut avant tout une proposition, ouverte au débat et à la contradiction.

Invités discutants : Marcel Calvez, sociologue, Université Rennes 2, ESO (UMR 6590 CNRS) et Gaëlle Krikorian, sociologue au laboratoire IRIS (UMR 8156 CNRS).

Modératrice : Emmanuelle Fillion, sociologue EHESP-ARENES (UMR 6051 CNRS)

Tribune de Gabriel Girard sur Médiapart 

Réalisation : Yann Le Sager - Zen At Work/Studio Ricom